↑ Revenir à Environnement

Imprimer ce Page

Paysage

La commune de La Broque est très fortement engagée dans la politique paysagère de la Communauté de Communes de la Haute Bruche. L’amélioration du cadre de vie passe par une politique d’aménagement paysager réfléchi. Avec la création d’AFP sur différents secteurs de la commune, vous pouvez aujourd’hui assister à une réouverture de l’espace péri-villageois qui s’est refermé inexorablement au fil des années suite à la prolifération anarchique de micro-boisements et surtout de friches.

Pour mener à bien ce travail d’ouverture du paysage, les AFP, la Commune, les propriétaires et les bénévoles oeuvrent afin de pérenniser ces actions. 
Des sorties de travail sont organisées régulièrement par les AFP. Les personnes qui désirent y participer peuvent s’inscrire en Mairie qui les tiendra informées en temps voulu. 
Le paysage évolue, il ne tient qu’à nous que cela soit dans le bon sens, pour qu’il soit plus beau à nos yeux.

Renseignements et inscriptions : Mairie de La Broque (03.88.47.42.90) ou Monsieur Philippe PFISTER (03.88.47.11.67).

AFP1

LES ASSOCIATIONS FONCIERES PASTORALES (AFP)

L’ AFP est un regroupement de propriétaires qui va gèrer des parcelles de prés et de pâturages, les remettre en état et les donner en bail à des agriculteurs. 

AFP LA PLAINE DU PONT DES BAS

AFP DU VALLON D'ALBET

AFP DE FRECONRUPT

LES PLANTES INVASIVES

Qu’est ce qu’une plante invasive ? 
On considère comme invasives les plantes exotiques introduites qui, par leur prolifération, produisent des changements significatifs au niveau des écosystèmes. L’introduction des espèces exotiques est un phénomène qui existe depuis de nombreux siècles. 
Leurs proliférations, lorsque les peuplements sont importants, modifient le fonctionnement, la composition ou la structure des milieux. Elles concurrencent ainsi les espèces indigènes jusqu’à entrainer parfois leur disparition et appauvrissent la biodiversité. Le moindre fragment de plante invasive peut reconstituer un nouveau plant. Elles représentent aussi une gêne pour les usagers (pêche, agriculture, navigation, activités de loisirs…)

Comment réagir ? 
En général, une grande majorité des espèces invasives s’installe sur des milieux naturels dégradés par les activités humaines. Ceux-ci affaiblis, résistent difficilement aux agressions extérieures et notamment à cette invasion. La restauration ou le maintien du bon fonctionnement de ces milieux permet de limiter, voire de prévenir la colonisation de ces milieux. 
Leur éradication totale est souvent difficile. Les moyens de lutte les plus efficaces demeurent la prévention et la sensibilisation afin de lutter très tôt en amont. La surveillance et la gestion des peuplements sont nécessaires, même si elles peuvent entraîner des coûts importants. 
L’utilisation de produits chimiques est à utiliser au minima, avec beaucoup d’attention et après vérification de l’homologation des produits pour leurs utilisations en forêt, bord de ruisseau…

LA RENOUEE DU JAPON

LA BALSAMINE DE L'HIMALAYA

Lien Permanent pour cet article : http://www.labroque.fr/environnement/paysage/