Une situation enfin clarifiée !

RESTAURATION DU CHÂTEAU DE SALM

Depuis de nombreuses années, soutenue par la Commune de La Broque, l’association des Veilleurs de Salm a entrepris de restaurer le château historique des comtes. Une activité qu’aucune convention n’était encore venue préciser. Celle-ci, signée le 3 février dernier, délimite ainsi les droits et obligations de chacun et va permettre à l’association de poursuivre ses travaux en toute sérénité. Explications de son président, Raoul Rohmer.

« Je dois d’abord préciser que nous ne sommes pas titulaires de cette convention de gestion. C’est la Commune de La Broque, signataire à titre principal, qui en prend et en conservera la responsabilité au regard de l’Etat. Les Veilleurs de Salm poursuivront leurs travaux aux termes d’une convention d’occupation précaire signée ultérieurement avec la Commune et sous la supervision de l’architecte en chef des monuments historiques. C’est pour nous une grande satisfaction, puisque cette convention est signée pour une durée de 18 ans. Cela va nous permettre de travailler en toute sérénité, en nous projetant d’ores et déjà sur un programme d’une dizaine d’années.
«Nos travaux – fouilles, consolidation, sécurisation… – ont pour objectif de donner au visiteur la vision la plus conforme de la configuration historique du site, particulièrement de ses accès et cheminements.»

Les signataires :

Pour la Commune de La Broque

  • Le Maire, Jean-Bernard Pannekoecke
    Pour l’Etat :
  • Le directeur départemental adjoint des Territoires du Bas-Rhin, M. Arnaud Revel
  • Le directeur régional des Finances Publiques, par délégation le directeur du Pôle animation du réseau, Jean-Yves May
    Les Co-signataires :
  • Pour le Préfet de la Région Grand Est, Mme la Sous-Préfète de Molsheim, Sandrine Anstett Rognon
  • Pour l’association des Veilleurs de Salm, le président, Raoul Rohmer
    En présence de Mme Béatrice Longechal, directrice de l’agence ONF de Schirmeck et Mathias Heissler, architecte du patrimoine pour le Département du Bas-Rhin.

 

 

 

 

Partager sur

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *